Archives du blog

Japan Expo 2013

D’aussi loin que je me souvienne, j’ai toujours été fascinée par le Japon. Ça a commencé avec un livre (Noriko, la petite japonaise) que j’adorais lire étant enfant. Puis, génération Dorothée oblige, j’ai été nourrie au DA japonais et en 1997 je commençais à tomber dans le manga, la musique et tout le reste… l’engrenage infernal.

En tant que vieille, j’ai connu la Japan Expo à ses débuts, le « 2ème impact » fut ma première. Je n’avais pas trop apprécié ma dernière Japan Expo qui remontait à une dizaine d’année parce que j’y étais allée un samedi, j’avais rien vu, j’avais trop l’impression d’avoir payé une entrée pour avoir accès aux boutiques qui pratiquaient des prix plus chers que dans leurs boutiques parisiennes, bref, j’avais qu’une envie : me sortir de là !

Puis l’envie est revenue en 2010 (y’avait quand même Tsukasa Hojo !), puis en 2012 pour Naoki Urasawa, mais j’ai résisté…

Cette année, l’invité d’honneur est Tetsuo Hara, auteur, entre autres, de Hokuto no Ken (Ken le survivant), oeuvre qui me laisse totalement de marbre, mais j’avais envie d’évasion et j’me suis laissée tenter, allez hop, je prends mon billet pour Jeudi !

Et bien m’en a pris !

Arrivée sur les lieux vers 10h15 (pour cause de collègue et RER qui prennent leur temps :p),  on commence par une immense file d’attente en accordéon dans un hangar ! Voilà la salle d’attente de malade ! Les cosplayeurs sont venus nombreux, ça fait plaisir et ça permet de passer le temps agréablement en détaillant les costumes, y’avait beaucoup de chapeaux de paille. D’ailleurs, à ce propos, je trouve la nouvelle génération beaucoup plus tripante que la nôtre, il sont très câlin et proposent des masses de « free hugs » et ça ose, ah ça ose ! Et dans tous les sens, du plus ridicule au plus euh hem keuf keuf… « vous en voulez à mes nerfs mademoiselle ? »  hum… bref… On attend, on s’occupe comme on peut, certains jouent à la 3DS… Rah mais quelle nouille ! j’ai pas pensé une seule seconde à prendre la mienne, je pleure intérieurement en pensant aux streetpass manqués… Au bout d’un certain temps la tension se fait sentir chez certaines personnes. Le français n’aime pas attendre.

Entrée dans le salon à 11h15.

pano

Objectif n°1  : trouver planning et plan

Objectif n°2 : trouver toilettes pas trop pris d’assaut

Les objectifs 1 et 2 ayants été remplis pendant un petit tour rapide dans le premier hall, nous nous dirigeons vers la scène culturelle où va se dérouler un show de danse traditionnelle, ça nous permet de nous poser de manière assise et d’élaborer le planning de la journée en fonction du planning du salon.

11h45 : Le show commence je suis ravie ! Pour résumer : Yukata magnifiques, danseuses gracieuses, on ne voit pas ça tous les jours, classe !

12h45 : on part faire un petit tour. On récupère 2-3 cartes postales ici, quelques échantillons de manga là… Merci à Docomo d animestore pour l’éventail qui m’a vachement été utile toute la journée ! Même si globalement, le parc expo est bien ventilé et climatisé. On se promène du coté Comic Con, on admire les décors Star Wars, les costumes Steampunk, les Lego du stand FreeLug,  les constructions de malade !  On mange, bento kara-age en ce qui me concerne (y’avait plus de tonkatsu, zut !), yummy ! On se promène.

14h00 : De retour sur la scène culturelle pour assister à la fin d’un show de ninja puis « les arts traditionnels japonais » qui commençait bien avec des taiko mais finalement s’est révélé un peu ennuyeux. On a bougé : ballade dans les boutiques coté Japan Expo cette fois, quelques emplettes (j’avais promis un cadeau à ma femme et à ma fille).

16h20 : On cherche un truc à boire mais ya une queue de malade partout ! Sauf là, allez c’est un signe du destin, on se prend une frozen beer (bière glacée), il s’agit d’un verre de bière (Kirin en l’occurrence) sur lequel on dépose de la bière glacée (sortie d’un genre de machine à granité),  c’est bon, c’est frais, ça coule sur les doigts et on se fait repérer « oh ! la bière de malade ! » *smile*.

Frozen Beer, gurêto !

Frozen Beer, gurêto !

On se dirige vers la salle de live pour assister au show de la troupe Satsumasendai Odoridaiko.

Pas beaucoup de monde dans la salle, un groupe de personnes est debout au pied de la scène, d’autres sont assis, ambiance intime… Nos jambes commençant à fatiguer, on s’assoit par terre non loin de la scène, bien dans l’axe.

Et c’est parti pour le show de taiko. Le rythme est là, les drapeaux, les costumes sont chouettes, entre chaque « morceau » une demoiselle de la troupe se présente, et en français s’il vous plait, même la petiote de 7 ans !

Flou artistique réalisé avec Wiko Cink Slim

Flou artistique réalisé avec Wiko Cink Slim

J’étais tellement envoûtée que je n’ai pas vu la salle se remplir, c’est en sortant que je me suis rendue compte du monde qui s’était accumulé.

En attendant le prochain live, nous décidons de refaire un petit tour dans le salon pour se dégourdir les pattes.

17h30 : Le groupe toulousain Neko Light Ochestra reprend, très bien, des musiques de films, mais finalement nous décidons d’aller voir sur la scène principale le show des Ninja aperçus plus tôt dans la journée. Le spectacle est fascinant et kitsch à la fois. Les ninja enchaînent des scènes de combat rythmées sur des bruitages surréalistes, c’est énorme ! J’avoue avoir été très impressionnée par le lancé de shuriken, la classe !

18h30 : c’est fini, le salon va fermer ses portes. On fait un dernier petit tour, on prend takoyaki et ebiyaki à emporter et c’est parti pour une file d’attente aux guichets du RER… anticipation, quand tu nous tient !

21h15 : retour au bercail, je marche sur des moignons, je suis lessivée, mais quelle bonne journée ! Un peu frustrée de ne pas avoir eu le temps de voir tout ce que je voulais voir et de ne pas pouvoir y retourner ce weekend.

IMG_20130705_123602

C’est décidé, je prends un pass 4 jours l’année prochaine !

En vrac :

- J'ai vu Florent Gorges
- J'ai vu Marcus
- J'ai vu un stand "rétro-gaming" pas cher du tout (ironie), de mémoire : 
45€ une Megadrive en loose, 75€ le pack SMS II sonic explosé (ya pas d'autre mot) 
et le meilleur pour la fin : Neo Geo Pocket pour plus de 100€ (j'espère qu'elle 
était neuve ! mais je crois pas...), j'ai pas osé regarder les jeux, 
mon système lacrymal est sensible.

J’ai pas fait/j’aurais bien aimé :

- arriver plus tôt
- acheter Funérailles et le faire dédicacer par Florent Maudoux
- acheter les coffrets dvd de Hero corp et les faire dédicacer par Simon Astier
et les acteurs présents
- voir le Kabuki
- avoir le temps de prendre le temps
- revenir un autre jour
- prendre plus de photo, mais des biens

Note pour plus tard :

- arriver 1h en avance
- mieux s'organiser la prochaine fois : bien étudier le planning
- prendre 4 jours, on va pas chipoter
- emmener mon bébé cosplayé (une petite journée)
- prendre un sac à dos 20L mini
- prendre ma 3DS (et/ou console du futur)
- prendre un appareil photo digne de ce nom
- prendre mon billet de RER retour en même temps que l'aller

Ayé, j’ai craqué !

Bon bah voilà, j’ai commandé un Nabaztag sur Vente-Privée aujourd’hui… J’ai hâte de le recevoir ! Bien sûr je ferai une petite présentation sur ce blog dès réception ^^

Faut que je réfléchisse à un nom…

Spider-car spider-car elle peut rouler au plafond !

Jeudi c’est ma fête ! Sainte Kaori se fête le 15 octobre, c’est comme ça !

A l’occasion de ma fête, des fois j’ai le droit d’avoir des cadeaux. Et là j’ai reçu déjà un cadeau en avance, choisi avec attention par Belle-maman, et quel cadeau !

Une spider car !

Voilà la bête :

 

Clairement, c’est pas un joujou pour les enfants, il faut du matos (tournevis cruciforme, et chocolat) et un bac+5 (ou à défaut lire la notice in english) pour ouvrir l’emballage !

 

Run on floor… moui…. Climb on wall ? Waoh !

Je l’ai déballée vite fait (enfin presque) et je l’ai testée direct ! Je l’emmène partout :)

Elle roule vraiment au mur !

C’est juste génial, et les feux s’allument quand elle roule, du coup j’ai envie de jouer la nuit…